Un site fort chatoyant
"Avec un peu de chance, Hag sera fusillé comme Guy Moquet." -Monsieur Maurice




Peut-être qu'en notant au fur et à mesure ce que je découvre, je finirai par m'en souvenir.


Vins

Domaine Gaudy 2018
J'avais demandé au caviste un vin surprenant pour offrir, nous n'avons pas été déçu : sous un nez fin et fruité se cache une bouche incroyable, d'une longueur presque gênante, tant elle dure et n'en finit pas. Le goût se transmute à chaque instant, un véritable périple gustatif abolissant toutes les frontières et les classifications, toujours fin et surprenant, insaisissable sans être bordélique. Inclassable, il se déguste plus comme un spiritueux que comme un vin classique, et puisque sa puissance et sa complexité prennent le dessus sur tout le reste il ne se mariera avec rien. A goûter ne serait-ce que pour savoir que ce genre de bouche existe.
Il devient après ouverture un vin doux plus quelconque, qui sans être déplaisant ne retrouve pas toute la magie des premières gorgées.

Les Tritons, Virgile Jolly, Languedoc 2018
Un vin bio se réclamant de la culture en "biodiversité", je m'attendais au pire, mais au final une bonne surprise. Une attaque très franche et épaisse qui rappelle le Bourgogne, terreuse même mais sans acidité ni agressivité. Sympa pour les amateurs de bon terroir rustique. Pour le coup, il s'adoucit agréablement après ouverture et gagne à être dégusté sur quelques jours.



Whiskys

Amrut Raj Igala Single Malt
Le saviez-vous ? Amrut veut dire goyave en hindi. Hé oui. Un whisky très sympatoche à part ça, au détail près que euh, comment dire... Je n'y connais rien dans l'art de la dégustation et de son vocabulaire attitré, mais voila : il n'arrache pas. Il ne brûle pas. Ses 40° se boivent sans même échauffer ni la gorge ni le palais. Doux comme la goyave, il porte bien son nom en fait, mais décevra ceux qui cherchent une bouche plus classique, qui chauffe un minimum.

Aberfeldy 12 years old Highland Single Malt
Soyons honnête, je l'avais choisi parce qu'il était offert avec un coffret en métal très joli et qui me sert toujours. Mais ça valait le coup : un whisky très équilibré, sans trop de surprise même, mais bien fait, qui ne pêche que par un goût un chouïa trop léger. Peut-être gagnerait-il à être dégusté en verre ballon pour lui donner un peu plus de force.

Nikka Single Malt Yoichi
Parvient surprenamment bien à retranscrire dans une gorgée la sensation de se faire trancher la gorge d'un coup de wakizashi par un samouraï hilare (et bourré). Très bon équilibre tourbe/sucré, belle longueur assez douce, mais une force de frappe qui peut ne pas plaire. Il n'est pas rond, il est affûté ; c'est l'opposé de l'Amrut. J'ai adoré, mais ce ne fut pas le cas de tout le monde.

Bunnahabain 12 years old Islay Single Malt
Le meilleur de la sélection. Je l'ai offert en cadeau à mon père, je n'en bois donc pas très souvent, mais il est superbe. Équilibre parfait.

Bunnahabhain Staoisha 2013 Very Cloudy
AHAHAHAAAHHHAHAAHHHAAaaaaaaaaah. Ma dernière acquisition. Je compléterai quand j'aurai trouvé comment le boire sans m'éclater les papilles sur sa bouche explosive rappelant un barbecue qui a mal tourné. Peut-être frais, ou on the rocks. Vraiment étrange, voir même chelou. Déconseillé aux âmes sensibles.